Hippodrome de Saint-Galmier

La société hippique de Saint-Galmier – Saint Etienne au coeur de Rhône-Alpes sur une superficie de 17 hectares
Une piste de 1225 mètres corde à droite en pouzzolane

1225 mètres corde à droite

Piste de trop en pouzzolane aux normes européennes

Deux pistes

Une piste en pouzzolane et une piste en herbe
Vue du champ de course de Saint-Galmier Saint-Etienne

L'hippodrome Joseph Desjoyaux

Une tribune de plus de 1000 places assises
Les courses en nocturne à l'hippodrome de Saint-Galmier

Une moment intense

Les courses en nocture de Saint-Galmier

64 stalles et 57 boxes

Contactez Jacques Raspilaire 06 73 52 38 06

Restaurant Brasserie

Ouvert toute la saison hippique

Une piste sélective et rapide

L'hippodrome de Saint-Galmier dispose de deux pistes : une piste de trot, corde à droite, en pouzzolane de 1 225 mètres avec une ligne d'arrivée de 250 mètres et une piste de plat en herbe de 1 325 mètres avec une ligne d'arrivée de 285 mètres.

Nos infrastructures

  • Une brasserie salle panoramique  Vincennes : 220 couverts.
  • Un restaurant VIP « Carré Privilège »  Salle Jean Thomas : 300 couverts.
  • 1 bar dans l’espace professionnel.
  • 2 parkings gratuits 1 parking privé VIP 1 village VIP
  • Une salle de réception au rez de chaussée de la salle Jean Thomas.
  • 120 Moniteurs TV avec régie vidéo.
  • Le Préau d’Enghien de 400 m2 où les paris peuvent être enregistrés.

Hippodrome de Saint-Galmier

Course de trot attelé

Hippodrome de Saint-Galmier

64 stalles et 57 boxes

Hippodrome de Saint-Galmier

Course de trot monté

Les tribunes

Un public toujours conquis

Hippodrome de Saint-Galmier

Une piste pour les qualifications

Hippodrome de Saint-Galmier

Ligne d'arrivée

Historique


120 ans de passion pour les courses

L’hippodrome de Saint-Galmier porte le nom de son fondateur, Joseph Desjoyaux, qui donne naissance à la Société hippique de Saint-Galmier en 1899. L’homme fait alors construire, sur ses propres terres, la piste et les premières tribunes. Au fil du temps, le champ de courses, situé sur la route qui va de Saint-Galmier à Cuzieu, prend de l’essor. En 1936, il est doté d’une nouvelle tribune. En 1954, suite à la création de la Fédération des courses du Centre-Est, son programme annuel s’étoffe. En 1956, la photographie à l’arrivée est installée.

A la fin des années 70, le Vicomte de Poncins, son président, René Jay et Maurice André, le maire de Saint-Galmier, lui offrent sa première cure de rajeunissement en agrandissant sa tribune et en créant un restaurant panoramique. Parallèlement à ces travaux réalisés dans le but d’améliorer le confort du public, la Société hippique de Saint-Galmier fait l’acquisition de terrains qui lui permettent d’améliorer sa piste de galop et de faire tracer une piste de trot en pouzzolane.

Sous l’impulsion de Jean Thomas, élu président en 1989, l’hippodrome ne cesse d’aller de l’avant. Soutenu par le Conseil départemental, la ville de Saint-Etienne, qui s’est associée à sa destinée, et la ville de Saint-Galmier, il bénéficie d’une grande campagne d’investissements : éclairage de la piste qui permet à Saint-Galmier d’organiser des réunions en nocturne toute l’année, une deuxième grande salle panoramique, d’un nouvel espace de restauration.

Claude Bayard succède à Jean Thomas en 2010. Sa présidence est marquée par la réfection totale de sa piste de trot. Depuis le début de l’année 2019, Jean Bouchardon a pris les rênes de la Société hippique de Saint-Galmier-Saint-Etienne.

Parmi les hippodromes phares de la région Centre-Est, tout comme celui de Feurs, Saint-Galmier accueille chaque année des réunions de courses d’envergure nationale. Sa notoriété dépasse aujourd’hui largement les frontières de la Fédération des courses du Centre-Est.

Hippodrome de Feurs

Foule de parieurs dans les années 30